en - fr
Facebook Twitter Linkedin Youtube

Communiqués de presse et annonces

 
> Actualités > Communiqués de presse et annonces > Comment réduire la dose de rayons X en scanner ? L’exemple du centrage patient
 

Comment réduire la dose de rayons X en scanner ? L’exemple du centrage patient

 

Écrit par : Karen Frangie - 31/01/20 - Dans Communiqués de presse et annonces

 

Trouver le juste équilibre entre qualité de l’image et doses de rayonnements reste aujourd’hui un enjeu principal. L’imagerie médicale est l’un des outils de la médecine moderne les plus utiles. Cependant, l’utilisation des rayonnements ionisants en imagerie entraîne inévitablement des risques.

Les leviers pour réduire les doses, tout en gardant une image suffisamment claire pour permettre le diagnostic, sont nombreux. Tous ces facteurs de minimisation des doses, d’optimisation des doses et des réglages renforcent la radioprotection des patients. La réduction des doses passe par la justification des pratiques et l’optimisation de la réalisation des examens. En scanner, il existe un levier pour réduire la dose grâce à la solution Radiation Dose Monitor (RDM).

La fonctionnalité patient à l’isocentre de RDM : levier important pour réduire la dose en scanner

Lors d’un examen, les paramètres techniques du scanner devraient toujours être adaptés individuellement au patient et à la région du corps qui est examinée. Bien centrer le patient fait partie des stratégies d’optimisation de la dose de rayonnement du scanner.

La solution RDM récupère les informations du positionnement patient, permet de réaliser une image en conséquence et détecter un possible écart entre le patient et l’isocentre.

Ci-dessous les points relatifs à la fonctionnalité patient à l’isocentre de RDM :

– Evaluer le centrage du patient lors de l’examen permet de renforcer les bonnes pratiques professionnelles
– Un décalage du patient par rapport à l’isocentre peut influencer la dose

Dans le cas où sur un même protocole il existe des dérivations au niveau du positionnement du patient, il devient nécessaire d’organiser des rencontres avec le corps médical. Des formations peuvent avoir lieu avec les médecins et manipulateurs de l’établissement afin de mettre en place des procédures renforçant la radioprotection des patients.

Grâce à cette fonctionnalité, RDM permet donc d’évaluer le centrage du patient et d’améliorer la qualité des soins.

Dans le dernier article de Docteur Imago « Règles et astuces pour diminuer la dose au scanner », Alain Noël, physicien médical, évoque le principe du centrage patient au scanner : « L’exposition automatique ne fonctionnera pas correctement si le patient n’est pas, au préalable, bien centré sous l’appareil », explique-t-il. De même, les mAs seront à adapter à la corpulence du patient et l’utilisation de la modulation de la dose aux organes permettra de délivrer une dose moindre aux organes superficiels comme le sein, le cristallin ou la thyroïde. »

L’IRSN a par ailleurs publié en 2018 un rapport d’expertise intitulé : Parc de scanners et recommandations relatives à la radioprotection en imagerie médicale. Ce document met en avant l’ensemble des recommandations relatives aux bonnes pratiques prenant en compte les nécessités de la radioprotection en matière d’imagerie médicale, en particulier dans le domaine de la pédiatrie.

 
 
Partager : Facebook Twitter Linkedin